Entretien professionnel : pensez à votre entretien sexennal !

29/01/2020 : La loi du 5 mars 2014 a institué un entretien professionnel tous les deux ans, distinct de l'entretien annuel managérial. Or, tous les six ans, et donc pour la première fois cette année depuis 2014, cet entretien professionnel fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié, nécessitant la rédaction d'un document différent. Le point sur ces deux types d'entretiens professionnels.
L’entretien professionnel biennal :

L’entretien professionnel a pour but d'envisager les perspectives d'évolution professionnelle du salarié, notamment en termes de qualification et d'emploi. Cet entretien comporte également des informations relatives à la validation des acquis de l’expérience, à l’activation par le salarié de son compte personnel de formation, aux abondements de ce compte que l'employeur est susceptible de financer et au conseil en évolution professionnelle.

⇒ Les points qui doivent être obligatoirement abordés au cours de cet entretien :
♦ le suivi de l’évolution professionnelle du salarié,
♦ les questions relatives au suivi des actions de formation, de certification et de progression salariale ou professionnelle du salarié ;
♦ l’évaluation de son employabilité ;
♦ la réflexion sur l’avenir du salarié, le poste occupé et son projet professionnel.

L’entretien professionnel est proposé systématiquement au salarié qui reprend son activité à l'issue d'un congé de maternité, d'un congé parental d'éducation à temps plein ou partiel, d'un congé de proche aidant, d'un congé d'adoption, d'un congé sabbatique, d'un arrêt longue maladie. Cet entretien peut avoir lieu, à l'initiative du salarié, à une date antérieure à la reprise de poste (depuis le 1er janvier 2019).

L’entretien professionnel donne lieu à la rédaction d'un document dont une copie est remise au salarié.

L'entretien professionnel sexennal :

Tous les six ans, l'entretien professionnel fait un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cette durée s'apprécie par référence à l'ancienneté du salarié dans l'entreprise. Cet état des lieux, permet de vérifier que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années des entretiens professionnels et d'apprécier s'il a :

suivi au moins une action de formation ;
acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience ;
bénéficié d'une progression salariale ou professionnelle.

Sous réserve de l’appréciation des juges, l’absence d’entretien professionnel pourrait être constitutive d’une faute pour l’employeur dans le cadre de l’exécution d’un contrat de travail.

Par ailleurs, lorsqu’au cours des six dernières années le salarié n’a pas bénéficié des entretiens prévus et d’au moins une action de formation non obligatoire, seules les employeurs d’au moins 50 salariés doivent abonder le compte personnel de formation d’un montant de 3 000€ pour un salarié à temps complet ou à temps partiel. Pour les salariés ayant au moins 6 ans d’ancienneté dans leur entreprise, dans le courant de l’année 2020, l’état récapitulatif doit avoir lieu.
Vous pouvez retrouver sur le site d’agéa l’outil des entretiens en ligne dans la partie droit social et RH.
Actualités
  • 08/04/2020 : COVID-19 : Quand les assureurs doivent occuper le champ médiatique
    La crise du coronavirus a poussé de grands noms de l'assurance française (et européenne) à se rendre au front du tumulte médiatique. À la communication stratégique traditionnelle s'est substituée une communication de crise inédite, d'où certains d'entre eux ont pu dégager des rappels didactiques sur le fonctionnement des assurances mais aussi des pistes de réflexion sur leur avenir. Récit d'une séquence médiatique complexe.
  • 06/04/2020 : DSI : un changement de taille...
    La déclaration sociale des indépendants (DSI) 2019 est fonctionnelle le 9 avril. Elle est marquée cette année par la fusion des déclarations sociale fiscale des indépendants. Ce qui signifie pour la plupart d'entre eux une exemption de cette déclaration.
  • 05/04/2020 : COVID-19 : Quels impacts pour les contrats d'apprentissage ?
    Une ordonnance parue le 1er avril indique que les employeurs ont la possibilité de prolonger de 3 mois les contrats de leurs alternants ayant une activité partielle et n'ayant pu poursuivre leur formation à distance.
  • 02/04/2020 : COVID-19 : Les conditions de versement de la Prime Macron modifiées
    L'ordonnance parue le 2 avril 2020 entérine les changements annoncés quant aux conditions de versement de la Prime Macron. L'accord d'intéressement n'est désormais plus nécessaire.
  • 02/04/2020 : COVID-19 : L'État acte le FNE-Formation
    L'État lance un dispositif de prise en charge de 100 % des coûts pédagogiques des formations pour les salariés en activité partielle.
  • 26/03/2020 : Édito de Patrick Evrard - COVID-19 : Attachons-nous à l'essentiel
    Chères consoeurs, chers confrères,
    La crise du COVID 19 que nous traversons aujourd'hui est inédite. À l'image de nos voisins européens, la France connaît aujourd'hui le confinement. Cette situation, impensable il y a encore quelques mois, est génératrice de stress, d'inquiétudes et d'angoisses pour tous. L'économie de nos pays est brutalement frappée et nombreuses sont les entreprises aujourd'hui fermées [...]
  • 25/03/2020 : COVID-19 : Gardons le contact et profitons en pour nous former
    Bien que l'accueil à la Fédération soit suspendu jusqu'à nouvel ordre, les équipes sont joignables à distance et mettent tout en oeuvre pour vous accompagner. Si elle n'est pas une nouveauté, la formation à distance a pris, dans ce contexte inédit, une dimension nécessaire et opportune pour les agents généraux et leurs collaborateurs. Nos organismes de formation ont ainsi réévalué et adapté leurs programmes dans ce format, vous permettant d'assurer la continuité de votre professionnalisation.
  • 23/03/2020 : COVID-19 : La FFA renforce ses mesures de solidarité
    Dans son communiqué du 23 mars, la Fédération Française de l'Assurance a présenté de nouvelles mesures exceptionnelles venant renforcer la protection des clients les plus fragilisés par la crise.
  • 19/03/2020 : COVID-19 : La FFA met en place des mesures d'urgence
    Dans son communiqué du 19 mars, la FFA a annoncé des premières mesures de solidarité pour protéger les clients et entreprises les plus impactés par la crise du Coronavirus.
  • 11/03/2020 : L'aide à l'embauche via les Emplois francs
    Le dispositif d'Emploi franc permet à un employeur de bénéficier d'une aide lorsqu'il embauche un habitant résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif est généralisé à l'ensemble des QPV pour une durée d'un an.
entretien, entretien