Un Congrès CAR 2019 aux allures de plénière

27/03/2019 : Les 21 & 22 mars s'est tenue l'intersyndicale biennale CAR à Monaco. Digitalisation, transformation du client, relations de confiance entre agents généraux et compagnies, et RGPD furent, entre autres, au cour des discussions menées durant le Congrès.
L’évènement biennal du Congrès intersyndical CAR a pris place sur la Principauté du Rocher les 21 & 22 mars derniers. Plus de 270 agents des syndicats d’agents Convergence (Aréas), Agtion (Mutuelle de Poitiers) et Réunir (Thélem) étaient présents à l’Hôtel Fairmont de Monte Carlo pour assister à leurs assemblées générales respectives, au centre desquelles les outils du Socle commun, la DDA ou le RGPD ont tenu une place prépondérante.


A suivi le Congrès, et notamment une table ronde, entre Patrick Evrard, président d’agéa, les trois présidents des syndicats, Benoît Derrider (Convergences), Chantal Cartier (Réunir) et Bertrand Pétorin (Agtion), ainsi que les Directeurs généraux d’Aréas, Sylvain Mortera, et de Mutuelle de Poitiers, Stéphane Désert. L’occasion d’évoquer de nombreux sujets, gravitant pour l’essentiel, autour de celui, plus vaste, de la transformation du métier de l’agent général face à la digitalisation et l’industrialisation des process. Animé par Jean-Luc Gambey (L’Assurance en mouvement), le débat a effectivement débuté sur le thème du « phygital » - l’équilibre à trouver pour l’agent entre les rencontres physiques avec ses clients et sa communication sur les flux digitaux -, vis-à-vis duquel les différents protagonistes ont fait montre d’une confiance certaine : « notre stratégie à l’avenir est 100% digitale, 200% phygitale » a rappelé Stéphane Désert. 

Les thèmes relatifs à la désertification des agences par les clients et la profonde transformation des comportements de ce dernier ont par la suite été abordés, notamment leur exigence d’immédiateté. La nécessité de recréer des « instants qualitatifs » (Bertrand Pétorin) a ainsi été admise par tous pour pourvoir cette aspiration toujours plus forte à l’instantanéité. S’il est compliqué d’y répondre pleinement, l’agent doit en effet trouver les moyens de redessiner avec ses clients des relations d’expertise et de confiance renouvelées. En outre, le renouvellement des réseaux d’agents ou la réglementation plus poussée ont figuré au cœur des échanges.

Enfin, le Règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) a fait l’objet d’une discussion fouillée. L’occasion pour Patrick Evrard d’évoquer les discussions en cours entre la Fédération et la FFA avant, qu’un document ne soit déposé à la CNIL. Des discussions qui s'orientent, comme cela a pu être mentionné durant la table ronde, vers un partage des responsabilités entre agences, responsables des données personnelles, et compagnies, responsables des données plus contractuelles et administratives, vis-à-vis desquelles les agents resteraient sous-traitants. Une disposition plus prompte à conférer à ces derniers une liberté commerciale plus étendue. Un délégué de protection des données veillerait alors à la bonne application du Règlement européen au sein d’agéa. Au terme de cette table ronde, Benoît Derrider est revenu sur la nécessité de conserver comme source de revenus principale des agents les commissionnements, et ce dans l’optique de proroger les relations de confiance entre compagnies mandantes et agents généraux.


Le Congrès s’est conclu par une intervention de Laurent Boulangeat, président adjoint d’agéa, sur la réforme des retraites et la Loi Pacte. Un après-midi riche en thèmes et en échanges qui ont attribué à l’évènement un caractère plénier pour cette nouvelle édition.
Actualités
Les 21 & 22 mars s'est tenu l'intersyndicale biennale CAR à Monaco. Digitalisation, transformation du client, relations de confiance entre agents généraux et compagnies, et RGPD furent, entre autres, au cour des discussions exposées durant ce Congrès., Les 21 & 22 mars s'est tenu l'intersyndicale biennale CAR à Monaco. Digitalisation, transformation du client, relations de confiance entre agents généraux et compagnies, et RGPD furent, entre autres, au cour des discussions exposées durant ce Congrès.